Faisant suite au décret du 28 février 2012 portant sur l’obligation, à partir du 1er juillet 2012, pour tous les conducteurs de véhicules terrestres à moteur (sauf les deux ou trois roues ne dépassant pas 50 cm3) de détenir dans leur véhicule un éthylotest non usagé, en cours de validité et à disposition immédiate.

Cette mesure a pour vocation de développer une logique d’autocontrôle chez les conducteurs et de les inciter à vérifier leur alcoolémie au moment de prendre la route. Elle s’inscrit dans un dispositif global de lutte contre l’alcool au volant (ou au guidon) et vient compléter la mesure en vigueur depuis le 1er décembre 2011 généralisant la mise à disposition de moyens de tester son alcoolémie pour les clients de tous les établissements ouverts la nuit et servant de l’alcool.

Depuis 2006, l’alcool est la première cause infractionnelle de mortalité routière. En 2010, l’alcool a été à l’origine de 31% des accidents mortels et si le taux légal avait été respecté par tous, 1 150 vies auraient pu être épargnées (Bilan ONISR 2010).

Que dit le décret ?

Le décret oblige tous les conducteurs de véhicules terrestres à moteur à posséder un éthylotest non usagé, en cours de validité et à disposition immédiate. Sont exclus de cette mesure les conducteurs les 2 ou 3 roues ne dépassant pas 50 cm3 ainsi que les conducteurs de véhicule équipé d’un éthylotest anti-démarrage.