S’il n’est pas question de reporter la date du 1er novembre, c’est notamment parce que les autorités considèrent que suffisamment d’éthylotests ont été distribués par rapport au nombre d’automobilistes. Au 1er novembre, ce seront 100 millions d’éthylotests qui auront été distribués pour 4 millions d’usagers de la route. Autrement dit, suffisamment pour tout le monde. Selon l’un des deux principaux fabricants et la Sécurité routière, la pénurie devrait prendre fin avant la rentrée afin que chaque usager puisse s’équiper sans problème. Cependant, les plus inquiets ne doivent pas se jeter sur le premier éthylotest venu, il se pourrait que ce soit une contrefaçon.