Nous ne referons pas ici le débat qui a déjà eu lieu sur la nécessité de cette mesure, il n’en est aujourd’hui plus question.

Même si l’éthylotest est devenu obligatoire depuis le 1er Juillet, ce n’est qu’à partir du 1er novembre que les premières verbalisations devront avoir lieu.

L’Éthylotest est obligatoire, pour tout conducteur de véhicule terrestre à moteur, exception faite des conducteurs de véhicules à 2 ou 3 roues de moins de 50 cm3, ce qui signifie que les heureux possesseurs de ce qu’on appelle communément les voitures sans permis, sont aussi concernés par la mesure.

On connait le prix de l’amende : Il sera de 11 Euros.

Les Ethylotests chimiques aux normes NF sont « réglés » afin de vous signaler un taux d’alcool supérieur à 0.25 mg/L d’air expiré.

Votre taux d’alcoolémie continue à monter même plusieurs minutes après la consommation de votre dernier verre.

Pensez à avoir deux éthylotests chimiques toujours disponibles dans votre véhicule : Un pour vous tester avant de prendre le volant, l’autre à présenter en cas de contrôle.

Si vous ne buvez jamais d’alcool, l’éthylotest reste obligatoire. Pensez à vérifier de temps à autre ou à noter sur une petite étiquette à l’intérieur de votre véhicule, de façon visible, la date de fin de validité de votre éthylotest.

Lorsque vous conduisez en état d’ivresse, vous mettez votre vie, et celle des autres automobilistes, des piétons, des cyclistes que vous croisez, en danger.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. La consommation régulière et répétée d’alcool peut conduire à l’alcoolisme.