Il fallait s'y attendre. Certains peinant à trouver les éthylotests obligatoires dans les voitures et les cyclos de plus de 50 cm3 depuis le 1er juillet, de petits malins ont lancé une arnaque via les messageries.

Leur paravent est tout ce qu'il y a de plus fiable, a priori, puisqu'il s'agit du site service-public.fr !

Le mail adressé aux « chers conducteurs » reprend deux éléments figurant effectivement sur une véritable notice du site officiel.
Mais il commet deux grosses erreurs qui trahissent l'arnaque : primo, ce n'est pas à partir du 1er septembre mais du 1er juillet que le conducteur devait s'équiper ; secundo, l'amende de 11 € prévue en cas de contrôle ne sera pas effective au 1er juillet mais au 1er novembre.
Ce serait en effet original de réclamer une amende deux mois avant l'entrée en vigueur officielle d'une disposition légale ! Les arnaqueurs ne sont pas à une incohérence près.
Le mail laisse croire que l'on peut récupérer des éthylotests gratuits, simplement en s'acquittant des frais de livraison qui s'élèvent à 0,99 €
Pour recevoir ce ballon, il faut passer obligatoirement par un questionnaire à télécharger sur l'ordinateur.

Le but de la manœuvre n'a qu'un seul objectif récupérer des données personnelles. Une petite note en bas de page précise d'ailleurs que les « informations à caractère personnel recueillies dans le cadre du présent document sont obligatoires pour le traitement de votre demande ».
Évidemment, il est fortement déconseillé de cliquer pour voir. Le mieux, comme d'habitude dans ces cas-là, c'est de diriger le mail vers la poubelle. Vous ne risquerez aucune amende !