Articles 4 à 6 sur un total de 67

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5

Afin de poursuivre la sensibilisation des conducteurs et passagers de véhicule aux trois grands facteurs de risque que sont la vitesse, l'alcool et le non port de la ceinture de sécurité, la Sécurité Routière lance une nouvelle campagne radio sur ces thèmes.
Des thèmes connus mais toujours d'actualité
Les dangers que représente le non respect de ces règles sur la route sont rappelés à travers trois messages :
" Il n'y a jamais de bonnes raisons de rouler vite "
" Et vous, qu'êtes-vous prêt à risquer pour un verre ? "
" A l'arrière comme à l'avant, la ceinture sauve des vies "
Ces messages ont pour but de faire prendre conscience aux conducteurs et à leur entourage de l'absurdité inhérente à la prise de risque à bord d'un véhicule. Le raccourci publicitaire rapproche la cause et la conséquence. Puis la narration donne les clés de l'histoire jusqu'à la conclusion ultime qui prend la forme d'un accident.
Une large diffusion à la veille des vacances
Cette campagne radio sera diffusée dès le 2 avril et jusqu'au 25 avril 2004 sur les radios d'autoroutes afin d'accompagner les premiers départs des vacances de Pâques.
Elle sera également diffusée, du 5 avril au 9 mai 2004, en France métropolitaine et dans les Dom-Tom sur Europe1, Europe2, RFM, RTL , RTL2, Fun Radio, NRJ, Chérie FM, Nostalgie, France Inter, France Info, France Bleu, RCI Guadeloupe, RCI Martinique, RFO Guyane, Freedom Réunion et RFO Saint-Pierre-et-Miquelon.

Posted By Alcopass

L'éthylotest pour un sou.

31/05/2012 02:00

Cet été, les conducteurs français pourront se procurer des éthylotests pour un euro. Cette opération lancée par le gouvernement et soutenue par les pharmaciens et les fabricants, vise à faire diminuer le nombre de tués sur les routes.
Près d'un tiers des tués sur la route en 2003 l'ont été à cause de l'alcool. Pour faire baisser ce chiffre "inacceptable", le ministre des Transports, Gilles de Robien, avec le soutien des pharmaciens et de fabricants, a lancé mardi une campagne "éthylotest à un euro".
Les pharmacies participant à l'opération doivent recevoir avant jeudi un présentoir de comptoir comprenant 20 éthylotests accompagnés d'une fiche d'information rappelant l'intérêt de l'éthylotest et alertant sur les dangers de l'alcool au volant. L'éthylotest chimique mesure le taux d'alcoolémie présent dans l'air expiré et permet au conducteur de situer son état par rapport à la limite autorisée de 0,5 g/l de sang.
100 000 condamnations
Des affiches seront également distribuées dans les pharmacies du pays et des messages publicitaires diffusés sur les radios généralement écoutées par les jeunes. Le délégué interministériel à la Sécurité routière Rémy Heitz a estimé que l'opération doit servir de "piqûre de rappel", rappelant que le nombre de dépistages préventifs est passé 2003 de 6,2 millions en 2002 à 7 millions en 2003, et que "plus de 100 000 condamnations ont été prononcées par les tribunaux" en 2003.
Depuis le décret du 11 juillet 2003, tout conducteur encourt un retrait de six points de permis (contre trois points auparavant) en cas de dépassement du taux maximal d'alcoolémie autorisés. La peine maximum encourue est de dix ans de prison, 150 000 euros d'amende et jusqu'à dix ans de suspension de permis en cas d'homicide volontaire par un conducteur en état d'alcoolémie positive avec une circonstance aggravante.

Posted By Alcopass

Pour beaucoup des 36 millions d'automobilistes français il est bien difficile de trouver le fameux petit appareil depuis des semaines : en effet, les grandes surfaces et autres points de ventes sont en rupture de stock. Mais d'autres raisons provoquent l'agacement des conducteurs.

Pourquoi l'éthylotest est-il devenu un casse-tête ?

- Parce qu'on ne sait pas s'il est obligatoire à partir du 1er juillet ou du 1er novembre

Chaque conducteur doit bien se munir d'un éthylotest dans son véhicule avant dimanche. Il est obligatoire, mais les automobilistes qui n'en auront pas ne seront sanctionnés... qu'à partir du 1er novembre. Le ministère de l'Intérieur pourrait même retarder la mise en place d'amendes au 1er décembre, comme l'indique lefigaro.fr. Le procès-verbal pour ne pas avoir équipé son véhicule d'un éthylotest s'élèvera à 11 euros. 

- Parce qu'on peut se faire arnaquer en l'achetant

Officiellement, deux fabricants certifiés monopolisent le secteur : le Français Contralco et le Sud-Africain Redline. Face à eux, d'autres fabricants ont voulu se faire une place dans ce marché devenu très lucratif depuis la promulgation du décret. Des offres trompeuses circulent notamment sur internet. Il faut donc se rendre dans des grandes surfaces, des centres spécialisés auto ou des pharmacies pour trouver des éthylotests portant la norme NF. Des sites officiels comme service-public.fr soulignent qu'un éthylotest doit respecter les conditions de validité du fabricant, à savoir "date de péremption et marque de certification ou de conformité".

• Parce qu'il existe deux types d'éthylotests

Electronique ou chimique, deux types d'appareils sont proposés. Pas de souci pour le premier : il suffit de souffler pour vérifier le taux d'alcool dans le sang. Mais l'utilisation de l'éthylotest chimique est plus compliquée. Il faut franchir six étapes : sortir le tube du ballon, enfoncer les extrémités, souffler, insérer le tube côté bleu, presser le ballon puis attendre deux minutes (si vous n'avez rien compris, cliquez ici). Entre les deux types d'appareils, la différence est dans le prix : 1 à 2 euros pour un éthylotest chimique contre 90 euros pour un éthylotest électronique. Le moins cher est biensûr moins efficace et doit être renouvelé tous les deux ans, il ne peut être utilisé qu'une seule fois. C'est pourquoi plusieurs associations, comme la Prévention routière, conseillent d'en avoir plusieurs en réserve dans la boîte à gants, comme l'indique lefigaro.fr.

Posted By Alcopass

Articles 4 à 6 sur un total de 67

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  En cours de chargement...