La vente d’éthylotests devient obligatoire dans les débits de boissons

gamme ethylotests Alcopass
Posted in: LA REGLEMENTATION

Vente obligatoire d’éthylotests au 1er juillet 2021 : quels sont les commerces concernés ?

Cette nouvelle mesure suit le mouvement initié par la loi d’orientation des mobilités (LOM) qui vise à lutter contre la conduite sous l’emprise de l’alcool, notamment par l’incitation de l’auto-dépistage du taux d’alcool des usagers. L’obligation de proposer à la vente des éthylotests concerne désormais tous les établissements commercialisant des boissons alcoolisées à emporter : cavistes, supermarchés ou encore épiceries. La mise en vente d’auto-tests est également obligatoire pour les sites de vente en ligne. Au total, ce sont quelques 50 000 exploitants qui sont touchés par cette mesure.

Les propriétaires-récoltants proposant à la vente des boissons issues de leur propre récolte – et qui ne sont donc pas soumis à la licence sur les boissons alcoolisées à emporter – sont exemptés de la mesure. C’est également le cas des débits de boissons temporaires tels que les salons, foires et kermesses.

Les détails de l'obligation de vente d'éthylotests

Ces éthylotests doivent se situer à proximité des étalages présentant le plus grand nombre de boissons alcoolisées ou à proximité de la caisse pour les commerces dont l’activité principale est la vente d’alcool. Il s’agit d’éthylotests chimiques, mais la vente complémentaire d’éthylotests électroniques est possible. Selon la taille des rayons, un stock disponible minimal de 10 à 25 éthylotests est exigé en permanence, et ce, quel que soit le volume des ventes.

Les clients doivent être informés de la vente d’éthylotests par une affiche claire et les dispositifs doivent être placés « à proximité du rayon présentant le plus grand volume de boissons alcooliques » ou près de la caisse pour les commerces spécialisés. Si les éthylotests ne sont pas proposés à la vente à proximité des étalages proposant de l'alcool, un affichage lisible complémentaire doit indiquer leur localisation dans l’établissement. Sur les sites de vente en ligne, une bannière doit apparaître sur la page de paiement, de manière visible et permanente.

Les établissements concernés disposent de 3 mois pour mettre en place la mesure. En cas de non-respect, une contravention passible d’une amende forfaitaire de 675 euros pourra être appliquée et majorée à 1 875 euros selon les cas.

⮚ En savoir plus sur le site de la Sécurité Routière : communiqué de presse sur l'obligation de vente d'éthylotests dans les débits de boissons.

Pour rappel, le code de la route prévoit une limite autorisée du taux d'alcool dans le sang à de 0,5 g/L, abaissée à 0,2 g/L pour les jeunes conducteurs.

⮚ À lire aussi : Comment fonctionne un éthylotest connecté ?

⮚ et voir l'infographie de la Sécurité Routière pour en savoir plus sur l'utilisation des éthylotests.

 

Éthylotests chimiques : l’auto-dépistage en toute simplicité

Sur la route, l’alcool est responsable d’un tiers des accidents mortels. Si l’État français n’impose plus de d'a voir en permanence un éthylotest à disposition dans son véhicule depuis 2020, l’auto-dépistage reste un geste important qui peut être réalisé en toute simplicité via notamment un éthylotest chimique à usage unique.

Après vérification de sa date de péremption, il suffit de souffler dans le « ballon » présent dans le kit. Après l’avoir gonflé, il faut enfoncer le tube contenant des cristaux dans l’embout de la poche fournie. Le résultat apparaît au bout de deux minutes.

Si les cristaux ne changent pas de couleur, le conducteur n’a pas bu. S’ils deviennent rouges mais ne dépassent pas la ligne, l’usager est alcoolisé, mais en dessous de la limite autorisée. Si les cristaux rouges dépassent la ligne, le taux légal est dépassé et la conduite est alors interdite.

 

Retrouvez toute notre gamme d’éthylotests chimiques  en ligne sur notre site.

 

 

7 months ago
59 view(s)
Did you like this post?
0
0
mentions légales, crédits photos, etc... sont à mettre ici si possible