éthylotests

La présence d’un éthylotest est obligatoire dans tous les véhicules depuis 2012. Plusieurs appareils de mesure différents existent pour vérifier votre taux d’alcoolémie, l’essentiel est de choisir le vôtre chez un professionnel agréé et / ou qu’il réponde aux normes NF EN. Sur cette page, votre site d’éthylotests Alcopass vous présente les trois types d’alcootests que vous pouvez commander en ligne.

7 article(s)

par page

7 article(s)

par page

Les éthylotests connectés

Pour rappel, le seuil d’alcoolémie toléré est de 0,5 g/l de sang pour les automobilistes expérimentés et 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs. On notera que, pour un même verre de vin, tout le monde n’a pas la même vitesse d’imprégnation et n’éliminera pas l’alcool de la même façon. Il est donc important de mesurer son taux d’alcool avec un éthylotest avant de prendre la route.

Les éthylotests connectés vous permettent de mettre en lien votre alcootest et votre smartphone. Vous pouvez ainsi garder toutes vos données en mémoire et avoir accès au détail chiffré et à un graphique de votre consommation d’alcool. Cela peut constituer une aide pour les personnes qui souffrent d’alcoolisme. Il est également possible de signaler qu’un autre automobiliste va utiliser le test pour ne pas mélanger son résultat avec le vôtre.

L’appareil est équipé d’un capteur électrochimique. Il suffit de souffler dedans pour que votre taux s’affiche en quelques secondes. Il vous indique précisément si vous dépassez le seuil légal. Tous les ans ou tous les 500 tests, vous devrez impérativement effectuer un calibrage de votre éthylotest afin qu’il continue de fournir des données fiables.

Découvrez le seul éthylotest connecté dûment Homologué sur le marché : l’ALCOPASS C1 !

Les éthylotests électroniques

Vous pouvez également choisir de vous munir d’un éthylotest électronique à conserver dans votre véhicule. Il affiche un résultat tout aussi précis qu’un alcootest connecté et sera, comme lui, réutilisable plusieurs fois. Ainsi, vous avez pour longtemps en votre possession l’éthylotest obligatoire imposé par le Code de la route. C’est donc l’assurance d’être toujours en règle et de faire un geste de plus en faveur de la prévention routière.

Parmi les éthylotests électroniques, on compte aussi les éthylotests anti-démarrage. Directement installés sur votre voiture, ils empêchent la mise en marche du véhicule en présence d’un taux d’alcoolémie supérieur à celui paramétré. Ils sont principalement utilisés pour les personnes ayant déjà été sanctionnées pour alcool au volant.

Même si vous pensez ne pas ressentir les effets de l’alcool, il est important de réaliser un dépistage après avoir bu toute boisson alcoolisée. Cela vous permettra de ne pas vous exposer à un accident de la route ou à diverses sanctions : retrait des points du permis, contravention,…

Les éthylotests chimiques

Dernière catégorie d’appareils de mesure du taux d’alcoolémie, les éthylotests chimiques sont, quant à eux, à usage unique. Aussi appelés éthylotests « ballon », ils se composent d’une poche et d’un tube comprenant des cristaux. Afin de savoir s’il est apte à conduire après avoir consommé une ou plusieurs boissons alcoolisées, il suffit à l’automobiliste de souffler dans le ballon pour le gonfler, puis d’y enfoncer le tube au niveau de l’embout prévu à cet effet. Ensuite, il ne lui reste plus qu’à appuyer légèrement sur la poche afin que l’air passe dans le tube.

Si vous n’avez pas consommé d’alcool, les cristaux contenus dans le tube ne changeront pas de couleur. Si vous n’avez bu qu’un seul verre et que vous avez respecté la quantité préconisée, ils deviendront verts seulement au-dessous de la ligne présente sur le tube. Dans ces deux cas, vous pourrez reprendre le volant. À l’inverse, si vous avez bu davantage et dépassé les quotas, les cristaux verts iront au-delà de la ligne. Cela signifie que vous excédez la limite autorisée. Il vous faudra alors renoncer à conduire, le temps que votre taux d’alcoolémie redescende.

  En cours de chargement...