éthylotests connectés

En France, l’alcool est la première cause de mortalité sur la route. Le droit français impose que l’alcoolémie au volant ne dépasse pas un taux d’alcool de 0,5 g/l de sang pour les conducteurs confirmés, et de 0,2 g/l pour les jeunes qui viennent d’obtenir leur permis. La conduite en état d’ivresse est punie par la loi et les sanctions sont sévères : contravention, retrait de permis, etc. Ces mesures de prévention routière s’accompagnent de l’obligation de disposer d’un éthylotest dans son véhicule. Celui-ci permet au conducteur d’effectuer un autocontrôle après avoir bu.Éthylotests connectés, électroniques, chimiques… Il existe une grande variété d’alcootests, pour tous les budgets et utilisations.

3 article(s)

par page

3 article(s)

par page

Comment fonctionne un éthylotest connecté ?

L’alcool modifie la conduite : les réflexes sont plus lents, on a tendance à commettre des excès de vitesse et toutes sortes d’infractions au Code de la route. Il est donc nécessaire de réaliser un autocontrôle après avoir consommé une boisson alcoolisée afin de déterminer si vous pouvez prendre le volant ou non.

Outil de haute précision, l’éthylotest connecté est l’appareil de mesure qui vous offre le plus de possibilités. Il vous suffit simplement de télécharger au préalable l’application dédiée. Soufflez et le résultat s’affiche sur l’écran de votre smartphone après un temps de réponse d’à peine quelques secondes. Vous avez ainsi accès à votre résultat en milligrammes par litre d’air expiré ou en grammes d’alcool par litre de sang. Ce résultat est gardé en mémoire et vous pouvez l'afficher au choix sous forme numérique ou graphique que vous pouvez consulter à tout moment.

Si vous prêtez votre éthylotest connecté à un ami, vous avez la possibilité de préciser qu’il ne s’agit pas de vous afin que ses données ne soient pas assimilées aux vôtres. Votre téléphone peut aussi prendre une photo de la personne qui souffle (avec son autorisation). Afin de vous garantir des résultats d’une grande fiabilité, il est nécessaire de réaliser un calibrage de l’appareil tous les ans ou tous les 500 tests, selon la première limite atteinte.

Rappelez-vous que le taux d’alcoolémie continue d’augmenter pendant une heure après le dernier verre. Aucun calcul ne permet d’évaluer avec précision le temps d’élimination de l’alcool dans votre corps, il faudra donc souffler à nouveau après quelque temps pour être sûr de pouvoir conduire.


Les alternatives de l'éthylotest connecté

Si vous recherchez un appareil capable de vous fournir une réponse sans ambiguïté, mais que vous ne souhaitez pas garder vos résultats en mémoire sur votre smartphone, vous pouvez opter pour un éthylotest électronique NF EN. Contrairement aux alcootests chimiques, les testeurs d’alcool électroniques ne sont pas jetables. Ils vous permettent ainsi de toujours disposer d’un appareil de mesure pour vérifier que le taux légal d’alcoolémie n’est pas dépassé. Seuls les embouts buccaux sont à changer.

Dans certains cas, il est également possible d’équiper son véhicule d’un éthylotest anti-démarrage. Il empêchera le moteur de se mettre en marche si l’automobiliste se trouve au-dessus du taux d’alcool autorisé. Le plus souvent, ce dispositif est mis en place auprès de professionnels (conducteurs de bus, de camion, etc.) et de personnes ayant déjà commis des infractions liées au non-respect du taux d’alcoolémie autorisé.

Autre alternative au test d’alcoolémie connecté, l’éthylotest chimique est jetable et peu onéreux. Il indique par un changement de couleur si vous êtes au-dessus du taux d’alcool toléré. C’est le premier choix de millions de consommateurs.

Quel que soit l’outil de mesure pour lequel vous optez, souffler est un petit geste qui vous évitera les stages de récupération de points, les amendes et surtout, les accidents potentiellement mortels.

  En cours de chargement...